AccueilActualité

| Entretien avec le Directeur Général : « Il est nécessaire et urgent pour nous d’accroître nos capacités de stockage »

Ibrahima DOUMBIA - Directeur Général GESTOCI

« La Société de Gestion des Stocks Pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI) est engagée dans une dynamique de développement de ses installations pour exécuter à ses missions. Dans cette interview, son Directeur Général, Ibrahima DOUMBIA, exprime sa joie de réceptionner une nouvelle unité de stockage, une nécessité, selon lui, de continuer d’accroître les capacités de stockage de l’entreprise. »

GESTOCI s’est dotée d’une nouvelle unité de stockage (sphère A22). Quels sentiments vous animent aujourd’hui ?
De la joie, ainsi que de la fierté pour nos collaborateurs et nos partenaires. Je profite d’ailleurs pour leur adresser mes vives félicitations. Je ressens également un sentiment de devoir accompli pour deux raisons : la première est liée à la raison d’être de GESTOCI. En effet, pour accomplir la mission qui nous est confiée par l’Etat de Côte d’Ivoire, il est absolument nécessaire et urgent pour nous d’accroître nos capacités de stockage. La seconde raison est que nous devons accompagner l’Etat dans son objectif de butanisation de la Côte d’Ivoire. Cette politique, qui s’inscrit dans les Objectifs de Développement Durable (ODD), est capitale pour notre environnement et surtout pour celui que nous lèguerons aux générations futures.

Avant la construction de cette sphère de 2 000 T, quelle était la capacité de stockage de GESTOCI ?
Avant la mise en service de la sphère A22, GESTOCI disposait d’une capacité totale de 4 000 tonnes pour ce qui concerne le gaz butane. Il faut préciser qu’à sa création, GESTOCI avait deux sphères de 1 000 tonnes chacune (A11 et A12), soit une capacité de 2 000 tonnes. En 2013, nous avons construit une nouvelle sphère de 2 000 tonnes (A21) qui a fait porter nos capacités à 4 000 tonnes jusqu’à ce jour.

Quels volumes, en termes d’enlèvement du gaz butane, effectuez-vous par mois et par an ?
Nous enlevons globalement autour de 50 000 tonnes tous marchés confondus. Spécifiquement pour la Côte d’Ivoire, c’est environ 35 000 tonnes. En termes d’enlèvement mensuel, cela nous donne à peu près 4 200 tonnes de butane enlevés.

De quelles marges de manœuvre dispose désormais GESTOCI avec cette augmentation de 2 000 tonnes ?
Comme nous le disions plus haut, nous partons d’une capacité existante de 4 000 tonnes. La réalisation de cette infrastructure représente un accroissement de 50% de nos capacités de stockage en butane qui passent donc à 6 000 tonnes. Cela est très appréciable et sera à n’en point douter un facteur d’accroissement de nos activités sur ce produit. Sur le plan national, les 2 000 tonnes additionnelles représentent un accroissement de 10 % des capacités totales de la Côte d’Ivoire qui étaient de 20 000 tonnes.

Dans la politique de vulgarisation du gaz auprès des ménages et des partenaires, est-il prévu la construction de dépôts de stockage à l’intérieur du pays ?
Dans quelles villes et à quelle période ? GESTOCI a encore des possibilités sur ses différents dépôts ; à savoir celui d’Abidjan, celui de Yamoussoukro et même celui de Bouaké qui est actuellement à l’arrêt depuis 2002. Nous avons aussi connaissance de projets de constructions de dépôts à Ferkessédougou et à San Pedro dans le cadre du Plan National de Développement (PND). Certains autres opérateurs sont également impliqués dans la distribution du butane. Au final, les choix de lieux et des délais ne se feront que conformément à la politique gouvernementale qui, je vous l’assure, est très dynamique sur le sujet. Vous en saurez plus par des voix plus autorisées que la mienne.

Pouvez-vous nous dire le nombre d’emplois directs et indirects crées lors de la construction de la A22 ?
Les différents prestataires engagés sur le projet ont mobilisé directement 52 personnes en tout. Nous estimons qu’en plus de cela, ce sont environ une trentaine de personnes qui ont tiré bénéfice indirectement de la réalisation de cette sphère. A cela, il faut ajouter les effets induits de sa très prochaine mise en exploitation en termes d’effectif.

A voir aussi...

IMG
Terminal Pétrolier Abidjan-Vridi "TPAV" : GESTOCI teste avec succès sa capacité de réaction face à un sinistre
  Mer. 28 Dec.
  1182

 La Société de Gestion des Stocks Pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI) a testé, le mercredi 21 dé ...

Voir plus
IMG
Simulation d’Exercice incendie annuel : Nina Keita Kamara, DGA de GESTOCI : « Nous sommes prêts à faire face à tous sinistres éventuels »
  Lun. 19 Dec.
  1123

Le Directeur Général Adjoint (DGA) de GESTOCI, Nina Keita Kamara, s'est réjouie, le 14 décembre 2022 à Yamoussoukro ...

Voir plus
IMG
Secteur pétrolier : GESTOCI, première entreprise ivoirienne à décrocher une triple certification en ISO (Qualité, Sécurité et Environnement)
  Mar. 08 Nov.
  1788

GESTOCI (Société de Gestion des Stocks Pétroliers de Côte d’Ivoire), première entreprise ivoirienne pét ...

Voir plus
IMG
Compétitions internationales : GESTOCI réitère sa confiance à la FIF jusqu’en 2025
  Ven. 07 Oct.
  2239

C’est un nouveau challenge. Le directeur général de la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte ...

Voir plus
IMG
La FIF et la GESTOCI s'associent pour développer le football - Reportage NCI
  Ven. 07 Oct.
  2003

La Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI) et la Fédération ivoirienne de f ...

Voir plus
1 2 3 4 5 6 7 8 9